Je me lance dans la création de contenu comme Elvis!

De base, les artistes créent des œuvres musicales et essaient, par tous les moyens, de les diffuser. Ce processus est normal et souhaitable.


Mais, nous savons aussi que les modes de commercialisation traditionnels de la musique enregistrée ont fortement été malmenés au cours des dernières années. Les joueurs de cette industrie n’ont d’autres choix que de s’adapter, ou de disparaître.


Cet article met en lumière deux stratégies afin de générer des revenus additionnels, tout en permettant un rapprochement entre l’artiste et ses fans.


Une chose est certaine, les artistes indépendants jouissent actuellement d’une magnifique vitrine sur le monde par l’utilisation des médias sociaux. Les diverses plateformes existantes permettent non seulement de diffuser les œuvres musicales de ces artistes, mais elles permettent aussi un rapprochement intéressant avec les fans, les médias et bien entendu, les gens de l’industrie.


Cette magnifique opportunité a un prix.

En effet, la majorité du temps, l’artiste et son équipe doivent créer une quantité monstre de contenu, s’ils ne désirent pas tomber aux oubliettes. Mais, est-ce que ce concept est vraiment nouveau ?


Un cas extrême de création de contenu


L’artiste John Lennon a dit : « Before Elvis There Was Nothing ». Je dois avouer que je suis assez d’accord avec ses propos. Certes, il y avait beaucoup d’autres artistes de grands talents sur cette planète avant le King du Rock’n’roll. Je ne crois pas que c’était le sens donné à cette phrase. Mais, avouons-le, E.P. en a marqué plus d’un et sa légende perdure depuis fort longtemps.


Bien au-delà du style musical flamboyant, de ses déhanchements et de la révolution sexuelle qu’il a su imposer à la jeunesse de l’époque, ce qui m’épate le plus dans toute cette histoire, ce sont les diverses techniques employées par son gérant, soit le Colonel Tom Parker, afin de rendre son client si célèbre.



Je n’ai aucunement l’intention de couvrir ici tous les aspects liés à la commercialisation des produits musicaux du King. Toutefois, pour les besoins de cet article, j’aborderai uniquement deux angles que je trouve fort intéressants, soit celui de l’importance de la création de contenu et celui de l’utilisation de son image. Car, bien que ce ne soit pas la première chose qui nous vient à l’esprit lorsqu’on mentionne son nom, ces éléments me semblent néanmoins importants dans le développement de sa carrière, mais aussi dans le maintien de sa célébrité, bien après son décès.


Pour bien illustrer mes propos, voici donc quelques données sur la carrière d’Elvis:

· Elvis est né en 1935 et est décédé à l’âge de 42 ans, soit en 1977 ;

· Sa carrière musicale s’est donc échelonnée sur une vingtaine d’années seulement ;

· Il aurait enregistré plus de 780 chansons ;

· 200 disques ont été publiés de son vivant ;

· Entre 1956 et 1969, il a obtenu le rôle principal dans 31 films ;

· Etc.


Voilà donc un cas extrême que création de contenu. En plus de toutes ces productions, il a même « trouvé le temps » d’effectuer un séjour de deux ans dans l’armée !

Que croyez-vous qu’étaient les objectifs du gérant derrière ce modèle d’affaires?

Personnellement, je crois qu’il avait compris depuis le tout début que plus il aurait du contenu en mains, plus il aurait de possibilités pour l’utiliser afin de générer des revenus substantiels… et pour longtemps. Nous savons bien qu’en terme de revenu, Elvis et ses produits n’ont rien à envier à personne.


Encore aujourd’hui, plus de quarante ans après son décès, les œuvres musicales, les films, Graceland et les licences accordées pour l’utilisation de son image continuent de garnir les coffres D’Elvis Presley Enterprises Inc à coup de millions annuellement. D’ailleurs Forbes.com a déclaré en octobre 2018 qu’Elvis a généré 40 millions de dollars US, uniquement cette année ! Et ce n’est pas tout … il s’agit d’une augmentation de 5 millions par rapport à l’année précédente !


Sa stratégie de création de contenu du colonel était très définie et il savait bien comment la mener à terme. Avant son départ pour l’armée en 1958, le Colonel avait pris soin de préparer du contenu de son artiste afin d’alimenter les fans ainsi que les nombreux médias intéressés à tout savoir.


De son contenu principal, découlait une panoplie de produits dérivés. Parce que si les disques se vendaient comme des petits pains chauds, les fans s’arrachaient aussi les autres types de produits. Ces derniers n’étaient pas des produits musicaux, mais bel et bien des items à l’image d’Elvis Presley.


De nos jour, le contenu audiovisuel est roi


Avec tous les outils technologiques dont nous disposons, il est plus facile que jamais de créer du contenu original destiné aux fans. Ce contenu doit être de qualité et doit communiquer votre identité sonore, mais aussi votre identité visuelle. Parce qu’il n’est pas donné à tous d’avoir la chance de produire autant de films et d’enregistrements professionnels que M. Presley, cela ne veut aucunement dire que vous devez demeurer passif… Bien au contraire !


Les productions audiovisuelles d’artistes ne s’adressent pas uniquement qu’aux fans, mais aussi aux acheteurs de spectacles, aux médias, etc. Respectez vos limites budgétaires, mais soyez le plus créatif possible.


Voici cinq exemples de vidéos « bon marché » que vous pourriez produire afin d'offrir plus de contenu multimédia sur votre site Web, votre page YouTube et, bien sûr, votre dossier de presse électronique:


· des entrevues avec les membres du groupe;

· des extraits vidéo de vos sessions d'enregistrement;

· des extraits d’images prises lors de vos tournées ;

· des témoignages de fans après vos spectacles ;

· des montages vidéo incluant diverses photographies;

· Etc.


En conclusion

Avec l’accès que nous avons tous aux nouvelles technologies, il est relativement facile et peu coûteux d’élaborer une stratégie de création de contenu qui permet non seulement de diffuser vos œuvres musicales, mais aussi de propager votre image.


Vous devez impérativement produire un contenu audiovisuel de qualité. Tout comme M. Parker, prenez conscience que ce contenu pourrait éventuellement être utilisé par diverses entités afin de vous générer du revenu à court, moyen, long et vraiment long terme !

Si une image vaut 1 000 mots, alors imaginez seulement l’impact que pourrait créer une simple production audiovisuelle de qualité dans l'esprit des mélomanes et des intervenants de l’industrie de la musique.


Il n'y a pas d'outil aussi puissant que la vidéo pour promouvoir votre musique et vos produits musicaux. Tout le monde aime regarder les vidéos populaires en ligne et ce, dans toutes les régions du monde. En plus, pour les images, les frontières n’existent à peu près pas.

Comme toujours, une bonne planification vous aidera à atteindre vos objectifs et à produire un contenu visuel de qualité pouvant être intégré à votre EPK, mais également sur toutes vos plateformes numériques préférées.


Soyez créatif et surtout, respectez votre budget.

3 views

Follow us

  • Blanc Twitter Icon
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

© 2020 by The Music Business School